Bonjour à toutes et à tous,

Moi c'est Olivier,

J'aime faire la cuisine du quotidien, celle qui ne rivalise ni avec top chef, ni avec un meilleur... Pâtissier, boulanger, joueur de Ukulélé, bref une de ces émissions dont vous raffolez !

C'est juste une cuisine simple, avec du goût, pour faire plaisir aux amis et à la famille.

Par contre, je vous invite à découvrir en parcourant ce site, les biens faits que vous procurent certains aliments et la nécessité de les ingérer régulièrement, au travers d'une vinaigrette, d'un potage, d'un dessert, d'un plat, d'une sauce ou d'une infusion...

  • Facebook Social Icon
  • Noir Icône Instagram
  • Icône sociale YouTube

Mes Indispensables

En herbes fraîches

C'est un fameux gâteau, fierté d'une région... Hissez haut !!!


Far breton traditionnel



Far breton traditionnel

J'ai décidé de vous faire voyager, virtuellement ! Car même avec votre attestation... il n'y a pas la case pour ça !

Donc, aujourd'hui je vous propose de vous aérer du côté de la Bretagne, car j'ai enfin réussi à piquer le secret de fabrication du gâteau star de cette région ! Oui, oui, je vais vous livrer la recette du dessert breton qui arrive en deuxième position dans le cœur des Bretons, la première place étant réservée aux crêpes !

J'ai donc lutter pour obtenir, la recette, je ne vous cache pas que j'ai dû torturer deux trois bigorneaux, pour cela, je n'en suis pas très fier, je vous l'avoues !

Mais ces bigorneaux m'ont mis sur la piste, de deux bernicles, qui elles-mêmes ont fini par m'orienter vers une bigouden, qui ne voulait rien savoir dans un premier temps, mais qui ne pouvait guère résister à deux trois bouteilles de Chouchen !

Alors nous y voilà, j'ai la recette du Far Breton traditionnel ! Par contre, je voudrais poser une question. Oui, une question ! La voici : Pouvez-vous m'expliquer chers amis Bretons, pourquoi dans le fameux far, il y a des pruneaux d'Agen ?

C'est quand même étonnant ça ! Il y a quelques kilomètres, entre la pointe du Raz et Agen ! Je veux bien entendre que selon la légende, il y a eu de fortes marées, qui dans un coefficient jamais vu, auraient déposé sur la plage de Trebeurden, ces fameux pruneaux. Alors, une bigouden qui passait par là, aurait eu l'audace de les ramasser, puis de les mettre dans sa préparation.... Voilà, comment sont arrivés les fameux pruneaux dans le far.


Tirer par les cheveux me direz-vous ? Hé, ho, c'est une légende d'accord !

Alors, maintenant, si on allait se faire un bon far breton ?


Avant toute chose, il faut régler la sono, et là excusez-moi, mais impossible de ne pas mettre Try Yann, et la fameuse chanson du renard et de la belette !


"J'entends, le loup, le renard et la belette, j'entends le loup et le renard chanter..."


Ok, c'est bon pour tout le monde, alors cette fois, on file en cuisine !


Pour cette recette de far breton, il va vous falloir :

- 75 cl de lait (privilégiez du lait entier)

- 200 g de farine,

- 170 g de sucre,

- 4 œufs,

- 1 pincée de sel,

- Une vingtaine de pruneaux.


Alors, on y va ! Préparation 15 minutes et cuisson entre 50 minutes et une heure.


1) Faites préchauffer votre four à 185°C.

2) Dans un grand saladier, mélangez dans cet ordre et l'ordre et très important ! Le sucre, la farine, le sel, les œufs. Vous allez obtenir un mélange compact.

3) Dans une casserole, faites chauffer votre lait très chaud. Arrêtez-le avant ébullition. Puis versez dans votre préparation. Remuez bien, vous allez obtenir une préparation lisse et homogène.

4) Beurrez généreusement un moule à gratin.

5) Avant de verser la pâte, ajoutez quelques gouttes d'un élixir que vous auriez dans votre bar, juste quelques gouttes, c'est pour rehausser le goût de la préparation. Par exemple, cointreau, chouchen ou autre... Versez votre préparation dans le moule, puis disposez vos pruneaux. Optez pour des dénoyautés, c'est beaucoup plus simple pour déguster ensuite.

6) Enfournez dans votre four, pour 50 minutes à une heure.

Je fais cuire à 185°C, car sinon, le dessus est très vite trop cuit. Notamment, si vous suivez des recettes avec une cuisson à 200°C.


Après la cuisson, laissez refroidir un petit peu, mais je vous conseille de le déguster tiède.


C'est un fameux gâteau fierté d'une région... Hissez haut !!!!



Posts récents

3 pots indispensables

- Thym,

- Romarin,

- Menthe

vous pouvez les faire pousser partout, même dans votre cuisine

L''actu Facebook

Rejoignez-nous sur Youtube

L''actu Instagram

© 2017 par Olivier C.

  • Facebook Social Icon
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube